Faire cohabiter vos enfants avec un grand chien sans danger

grand-chien

La sécurité de vos enfants est essentielle. Vous devez pouvoir faire totale confiance au comportement de votre chien vis à vis de vos enfants. Mais vos enfants doivent aussi adopter des règles pour le bien-être du chien et pour leur sécurité. Règles d’éducation à respecter !

Le calme et les mouvements intempestifs près du chien

grand-chienNe laissez pas l’enfant, aussi petit soit-il, taquiner le chien physiquement ou verbalement. L’enfant qui crie et saute sans cesse à côté d’un chiot nerveux peut l’amener à avoir peur que l’enfant n’attrape sa queue ou ne s’assoie sur sr son dos. Si un enfant est persistant, retirez-le.

Ne vous attendez pas à ce que le chiot absorbe des punitions sans fin sous forme de bruits ou de taquineries constants. Il apprendra à se défendre à moins qu’il n’ait un endroit où aller, comme une caisse, un lit, un coin, ou courir où il peut aller quand il ne veut pas être dérangé. Assurez-vous que tout le monde comprenne qu’il ne doit pas être dérangé là-bas, puis assurez-vous qu’il ne l’est Il reviendra quand il le voudra.

Insistez pour que les enfants du quartier qui viennent jouer respectent les mêmes règles que vous attendez des vôtres.

La nourriture du chien

Ne permettez jamais à un jeune enfant de prendre la nourriture ou les os du chiot, car cela pourrait créer un problème plus tard lorsque le chiot aura atteint l’âge adulte.

Ne pas porter le chien

Ne laissez pas un jeune enfant prendre ou porter un chiot. Les chiots, comme les bébés, ont peur de tomber. Souvent, ils se tortillent et se battent pour se libérer. S’ils réussissent, ils risquent de se casser une (Les billets des vétérinaires ne sont pas bon marché.) Si paniqués, ils peuvent même mordre. Rappelez-vous, dans ce cas, ce n’est pas la faute des chiots, mais la vôtre pour avoir permis à la situation de progresser au point où le chiot ne peut plus y faire face.

Encouragez l’enfant à se mettre au niveau des chiots, c’est-à-dire au sol pour s’amuser et jouer. Ils peuvent jouer tout ce qu’ils veulent sans que l’un ou l’autre ne soit blessé et le chiot est libre de s’éloigner quand il en a assez. Un enfant peut ne pas se rendre compte du fait qu’il a coincé le chiot par inadvertance et déclenché une série de mécanismes instinctifs de comportement.

Surveillez votre chien

Ne laissez pas votre chien sans surveillance dans la cour avec de jeunes enfants, même si vous pensez que votre chien est digne de confiance. Bien que les Rottweilers aiment les enfants plus que beaucoup d’autres races, ils ne sont pas un chien miracle et doivent être traités comme n’importe quel autre grand chien lorsqu’ils sont entourés d’enfants. Un chien ne veut peut-être pas faire de mal à un enfant, mais il semble habituellement que les choses se passent autrement.

Prévoyez un espace de liberté pour le chien

N’achetez pas un chien tant que vous n’avez pas une clôture pour lui à l’extérieur où il peut être à l’abri de : taquineries par de jeunes enfants

Les chiens attachés deviennent défensifs, ennuyés et agressifs. Une clôture est pratique, durable et sécuritaire. La clôture protègera aussi votre chien :

  • N’exposez pas un passant innocent aux tendances protectrices de votre chien.
  • Ne présumez jamais que le public comprend le comportement des chiens. L’imbécile qui veut attraper quelque chose chez vous ou le garçon qui frappe le chien à travers une clôture, ne sont pas des cas rares.

Rendez votre chien obéissant

Donnez à votre Rottweiler une formation d’obéissance simple pour qu’il n’ait pas à se faire gronder et confondre au hasard : « assis » et « couché » sont des commandes agréables pour un chiot si leur jeune maître le récompense par un brossage ou un massage du dos.

Ne vous attendez pas à ce que le chien soit patient avec votre enfant à moins que vous ne lui ayez appris à l’être. Il apprendra à ne pas se défendre, s’il se rend compte que vous le sauvez constamment avant qu’il ne soit blessé. Inversement, vous devez apprendre au jeune enfant à être patient avec le chien. Ne renforcez pas ses craintes s’il fait une chute par inadvertance en lui disant que c’est un chien gros, méchant et méchant.

Apprenez au chien à s’asseoir avant de lui donner de la nourriture ou une gâterie, et à attendre qu’il soit d’accord pour la prendre. Le chiot grandira plus vite que votre tout-petit. Si le séjour en position assise devient automatique, vous le trouverez assis devant un bébé avec de la nourriture.

Aidez votre enfant à comprendre le chien et à prendre confiance

Aidez l’enfant à apprendre à faire face à la situation, à renforcer sa confiance en lui avec de petites choses qu’il peut gérer, et à être là pour gérer une situation qui s’avère être plus qu’il ne peut contrôler.

Responsabilisez votre enfant

Augmentez le sens des responsabilités et la fierté d’accomplissement de votre enfant en le laissant aider autant qu’il le Ne vous attendez pas à ce qu’il sache quoi faire. Guidez-le.

  1. C’est ça, dis-lui de s’asseoir
  2. Bien, maintenant pose le plat.
  3. Dis-lui que tout va bien.
  4. Votre enfant partira avec la nette impression qu’il est le dresseur de chiens le plus intelligent du monde et que son chien est le plus intelligent du quartier.
Read Previous

Quel chien choisir en appartement ?

Read Next

Mesures préventives à adopter vis à vis des chiens

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *