Pourquoi faut-il vermifuger votre chien ?

vers-ascaris-chien

La présence de vers chez les chiens est un phénomène très courant mais ce n’est pas une fatalité. Les vers sont des parasites assez difficiles à éliminer, il est donc indispensable de vermifuger votre chien régulièrement.

Les signes qui montrent que votre chien a des vers

  • Votre chien pose son arrière-train sur un sol dur de préférence et avance en s’aidant de ses pattes avant. Son anus le gratte et c’est le seul moyen qu’il a de soulager ses démangeaisons car il ne peut l’atteindre avec ses pattes. En général, c’est le signe qu’il est infecté par des vers plats (cestodes) ou plus généralement par le ténia ou “ver solitaire”. Celui-ci peut mesurer jusqu’à 80 cm et se transmet souvent à votre chien par les puces qu’il ingère. Un traitement anti-puces est alors conseillé en plus du vermifuge.
  • Peu de temps après avoir mangé il vient réclamer alors que vous n’avez pas diminué sa dose de nourriture. Comme les vers se logent dans les intestins de votre chien, ils se nourrissent des aliments qu’il ingurgite. S’il n’est pas traité, votre animal peut souffrir de carences.
  • Ses selles contiennent des petits points blancs : cela signifie que des vers ont pondu des œufs dans l’organisme de votre chien. En cas d’infestation massive, de petits vers blancs peuvent être également rejetés dans les selles. Là aussi, il s’agit souvent du ténia.
  • Votre chien a le ventre gonflé : c’est le signe d’une inflammation des intestins. Les vers se reproduisent massivement, prennent de plus en plus de place et font apparaître par ailleurs un amaigrissement du reste du corps de votre animal.
  • Tous les vers ne se ressemblent pas : certains se nourrissent du sang de votre chien, ce qui entraîne une anémie générale facilement identifiable. Les muqueuses et les paries génitales de votre animal perdent leur couleur rose. Il est urgent de consulter un vétérinaire car le pronostic vital de votre chien est engagé. En plus de la perte de poids, l’anémie entraîne des palpitations, des convulsions et une fatigue importante.
  • Les animaux, comme les humains, connaissent des périodes de diarrhée ou de constipation et cela n’a rien d’inquiétant. Mais cela le devient franchement si ces troubles sont liés à des symptômes comme le ventre gonflé ou les troubles de l’appétit. C’est le signe que votre chien est infesté par de vers. Á noter que la diarrhée entraîne une déshydratation importante qui peut être fatale.
  • Votre chien tousse : il est probablement infesté par le ver des poumons (angiostrongylus vasorum), de plus en plus répandu qui se transmet par les excréments des renards, des limaces et des escargots.
  • Un poil doux et brillant est le signe d’un animal en bonne santé. Si vous soignez, nourrissez correctement votre chien avec une nourriture adaptée, suffisante et équilibrée et que son poil devient rêche, c’est le signe que quelque chose ne va pas. Il est temps de le vermifuger.
  • Les vomissements peuvent avoir de nombreuses origines : gastro, un aliment mal digéré ou d’autres maladies plus sérieuses. Si votre chien vomit des glaires, vérifiez la présence ou non de petits vers. S’il y en a c’est le signe d’une infestation importante.

Les signes décrits ci-dessus sont les plus courants mais ils ne sont pas les seuls. Il est également possible que votre animal ait des lésions cutanées, des troubles du comportement, un retard de croissance chez le chiot, des besoins fréquents d’éliminer. D’une manière générale, ne tardez pas pour consulter dès que vous observez un changement chez votre chien. Il y va également de votre santé car les maladies causées par les vers se transmettent aux humains avec parfois des conséquences qui peuvent être mortelles.

Quels sont les différents types de vers intestinaux chez le chien ?

Il existe quatre types courants de vers intestinaux chez le chien : les ascaris, les ankylostomes, les trichocéphales et les ténias. Les symptômes de chaque type de ver varient, tout comme la façon dont les chiens peuvent être infectés.

Les ascaris

vers-ascaris-chienIl existe deux espèces d’ascaris qui peuvent affecter les chiens, toxocara canis et toxascaris leonin. Tous deux sont longs, blancs et d’aspect spaghetti et absorbent les nutriments du chien infecté.

Les larves d’ascaris infectent d’abord le tractus intestinal du chien, mais peuvent s’enfouir dans d’autres tissus et organes de l’organisme. Au fur et à mesure que les larves de toxocara canis mûrissent, elles se déplacent sur les poumons pour se développer, puis remontent dans les voies respiratoires avant d’être toussées et avalées de nouveau, retournant dans l’intestin pour compléter leur cycle de vie. Toxascaris leonina ne se déplacent pas autour du corps et ont un cycle de vie beaucoup plus simple.

L’ankylostome chez le chien

Les ankylostomes sont de petits parasites suceurs de sang avec des dents. Ils peuvent être mortels chez les jeunes chiots, en raison de la quantité de nutriments qu’ils enlèvent au chien. Ils ne sont pas courants au Royaume-Uni, mais ils sont présents en Europe. Les ankylostomes ont un cycle de vie très semblable à celui de l’ascaris toxocara canis, se déplaçant dans le corps et dans les poumons pour mûrir avant de retourner dans l’intestin.

Les trichocéphales chez le chien

Les trichocéphales vivent dans le gros intestin et n’extraient pas autant de nutriments que les autres types de vers. À moins que les vers ne s’enfouissent dans le tissu intestinal, ils posent peu de problèmes et causent rarement des symptômes. Ils se produisent au Royaume-Uni, mais ne sont pas courants.

Le ver solitaire chez le chien

Les ténias vivent dans l’intestin grêle et s’agrippent à sa paroi avec six petites rangées de dents pour absorber les nutriments pendant la digestion des aliments. Ils sont longs – un demi-pied ou plus de longueur – et plats en apparence. À moins que le chien ne soit extrêmement actif, le parasite n’endommage pas l’animal, car il y a beaucoup d’éléments nutritifs pour l’hôte et le ver solitaire. Lorsqu’il est excrété, le ver se divise normalement en segments qui ressemblent à de petits grains de riz.

Comment débarrasser votre chien des vers qui l’infectent

Malheureusement, il n’existe pas de remède miracle. Le seul traitement valable est la prévention administrée de façon répétée, notamment chez le chiot qui peut être infecté par le lait maternel, voire le placenta. C’est pourquoi, il est essentiel de vermifuger une chienne gestante et allaitante.

Jusqu’à l’âge de deux mois, l’éleveur (à condition qu’il soit sérieux) vermifuge le petit tous les 15 jours, ensuite à trois mois, avant ses vaccinations.

Jusqu’à l’âge de six mois, vous devez le vermifuger une fois par mois, ensuite une fois tous les trois mois suffit.

Dans le cas des vers, c’est seulement grâce à la régularité que le traitement est efficace.

Quels sont les risques si votre chien n’est pas vermifugé régulièrement ?

Nous l’avons vu plus haut, les vers attaquent le système immunitaire de votre chien. Comme il ne peut plus se défendre, il devient vulnérable aux maladies, maigrit et subit des carences même s’il est bien nourri avec des aliments adaptés.

Vermifuger régulièrement votre animal lui conserve un système immunitaire sain, évite les problèmes dermatologiques et intestinaux, de même que les carences en nutriments essentiels que sont les vitamines et minéraux.

Conclusion

Pour la bonne santé de votre chien et celle de votre famille, vermifugez régulièrement votre animal de compagnie et consultez un vétérinaire en cas de doute.

 

Read Previous

Comment éduquer son chien ?

Read Next

Comment toiletter votre Jack Russell

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *